Imprimer la page

Recommander cette page par mail

Taille par défaut du texte

Augmenter la taille du texte

Diminuer la taille du texte

décembre 2016

décembre

L'année 2016 ne laissera probablement pas dans les mémoires une impression bien favorable. Notre pays a été cruellement frappé par le terrorisme, et notre économie ne donne guère de signes d'amélioration. Partout dans le monde, les politiques néo-libérales et d'austérité détournent les peuples de leurs gouvernements et de leurs élites, dans une crise de confiance qui se manifeste lors de chaque vote. Dans un monde où la perspective d'un avenir meilleur a peu à peu disparu, où le progrès est perçu comme une menace, les risques sont grands de s'abandonner.


Si nous ne pouvons guère agir à cette échelle, en revanche, localement, notre avenir est, pour une large part, entre nos mains. Bien sûr, les difficultés sont grandes, mais l'essentiel reste d'avoir la volonté d'avancer, d'afficher un but, de réunir toutes les énergies pour l'atteindre. C'est ce que j'ai eu, récemment, l'occasion d'expliquer, avec Monsieur Emmanuel Viellard, directeur général de LISI, à Madame la Préfète de Région, en visite à Grandvillars. Elle a pu constater que nos projets étaient ambitieux, mais ne l'étaient pas davantage que ce qui a déjà été accompli.
Pour Grandvillars, l'année 2016 aura été celle des grands chantiers. Le plus important est ...