Imprimer la page

Recommander cette page par mail

Taille par défaut du texte

Augmenter la taille du texte

Diminuer la taille du texte

Accueil

/// Editorial

Edito juillet 2018

Edito

L'année 2018 sera placée sous le signe du Patrimoine.


Menée en début d'année, la démolition de la Caserne permet de mettre en valeur la nouvelle place des Forges et la réhabilitation de l'ensemble du site, en particulier du grand bâtiment, témoin de l'histoire industrielle de notre commune, qui accueille depuis le 1er janvier dernier le siège de LISI, revenu dans son berceau. La préservation de notre patrimoine est mise au service du développement économique et de l'emploi.
L'automne verra l'achèvement des travaux au château Kléber, qui accueillera les services de la mairie, et la nouvelle Médiathèque. Un programme immobilier poursuivra la restructuration de ce qui a vocation à redevenir, après un temps d'abandon, le cœur de Grandvillars, et dont la dernière étape portera sur le magnifique bâtiment de la Conciergerie. La rénovation de l'ancien moulin contribue également à la mise en valeur de cet ensemble.
La rénovation intérieure de l'église Saint-Martin est désormais achevée. Plus de 1 000 personnes ont participé, le 10 juin dernier, à l'inauguration du splendide orgue ibérique réalisé par les facteurs Joaquin Lois Cabello et Christine Vetter. Grandvillars est désormais une étape sur la Route des Orgues, qui va de Belfort à Saint-Ursanne par Beurnevésin, Porrentruy et Bellelay, dont les instruments de style tous différents vont permettre, avec le soutien de crédits européens, une programmation de très haut niveau qui va permettre à un nouveau public de découvrir Grandvillars.
Nous organiserons, à la rentrée, une journée de découverte de ce patrimoine vivant, afin que chacun puisse se l'approprier. Il représente notre bien collectif.
L'ensemble de ces travaux conforte l'attractivité de notre commune. Ce premier semestre aura, en particulier, été marqué par la livraison du nouveau bâtiment de Polygranit, qui poursuit son développement sur les Sillons. Deux jeunes dentistes ont choisi de s'installer à Grandvillars, et les travaux de construction de leur cabinet sont lancés, face à la nouvelle boucherie. Je n'oublie ni la reprise de Point S, ni la dynamique de nos commerces, qui ne se dément pas.
La dynamique de Grandvillars se traduit aussi à travers les résultats exceptionnels de nos équipes sportives, fruit d'un travail de fond de formation des jeunes, en particulier au travers des clubs de tennis, handball et de football. En tennis, les garçons ont réussi le maintien en DN4, et les filles ont accédé à la nationale 3. Quant à notre équipe de football, en cette année de coupe du Monde, elle a accédé, pour la première fois de son histoire, à la Nationale 3. Grandvillars rejoint ainsi les 286 meilleures équipes des 15 000 que compte notre pays, et sera lors de la prochaine saison le Petit Poucet du championnat, Grandvillars étant la plus petite commune à jouer en championnat de France sous l'égide de la Fédération Française de Football.
Ainsi, dans la même année, nous aurons accueilli le siège d'un groupe comptant 13 000 collaborateurs dans le monde entier, et nous aurons accédé à la Nationale 3. Dans un cas comme dans l'autre, c'est le fruit d'un long travail, c'est le fruit de la volonté qui nous anime, au service de Grandvillars, des Grandvellaises et des Grandvellais.


Je vous souhaite à toutes et à tous un très bel été.