Imprimer la page

Recommander cette page par mail

Taille par défaut du texte

Augmenter la taille du texte

Diminuer la taille du texte

/// Environnement

Parcours santé

Sur la route de Boron, la commune possède un parcours santé, sous la forme d'une belle boucle de 1880 m. Un parking vaste permet de stationner les véhicules près duquel une pelouse avec des bancs et tables sont installés.  On y trouve une grande plate forme  avec des agrès, au  départ  d'un parcours  vallonné qui serpente dans une forêt entre les  feuillus et les sapins aux tapis d'aiguilles très agréables par leur souplesse à chaque foulée. A mi -parcours on côtoie la rive d'un étang. Idéal aussi pour les ballades familiales.

Tout concourt pour la mise en forme, l'oxygénation et la détente parmi le chant des oiseaux.  Tôt le matin, si vous avez de la chance il n'est pas rare de voir des biches s'abreuver  sur les rives de l'étang.

Le contrat rivière

Mené conjointement par la Communauté de Commune Sud Territoire et la République et Canton du Jura le dossier concernant les cours d'eau du bassin versant de l'Allaine vont déclencher une reconquête de la qualité  des eaux  et des milieux aquatiques et enrayer leur dégradation.

Les bassins versants transnationaux soulèvent des problématiques particulières liées aux différences des gestions menées de part et d'autre des frontières. Il est capital de pouvoir mettre en place un partenariat international qui coordonne les actions menées sur l'ensemble du bassin versant.

Le dispositif de contrat de rivière, outil de cohésion, a donc été choisi afin de concrétiser les actions à  engager de part et d'autre de la frontière. Fin 2009 le contrat de rivière a reçu un avis favorable du comité d'agrément. La signature prévue début 2010, donnera le départ de la phase de réalisation des 90 actions pour un montant de 32 950 370 Euros, engagées pour une durée de 5 ans.

Toutes les thématiques liées directement ou indirectement à l'eau sont abordées : mise en conformité des systèmes d'assainissement, gestion des cours d'eau et des milieux annexes, gestion des pollutions d'origine  industrielle, agricole et urbaine, gestion et sécurisation de la ressource en eau. La mise en œuvre du programme d'action, des moyens conséquents seront engagés par les partenaires financiers, dont l'Agence de l'eau Rhône - Méditerranée et la Région Franche Comté.

            La restauration  morphologique et écologique des cours d'eau est un des enjeux majeurs du contrat de rivière. La commune de Grandvillars est très impliquée dans ce dossier, tous les ans un nettoyage de ses 4 kilomètres de berges  avec la participation  des écoles,  apprend à nos citoyens en herbe à devenir responsable pour l'environnement!

 

Le lien avec la CCST : service des eaux , Sivom.

La forêt

L'espace communal de Grandvillars s'organise autour de la vallée de l'Allaine, large vallée à fond plat, limitée d'un côté par les contreforts du Jura et de l'autre par la terrasse boisée du Sundgau. Le bas des versants de la vallée accueille également l'urbanisation et les infrastructures de transport.

Depuis plus d'un demi- siècle, les élus de la commune de Grandvillars ont prêté une attention particulière à la forêt communale.  D'après l' ONF cette une forêt assez rare dite « futaie jardinée » c'est un mélange de nombreuses essences, sa superficie est de 234 Hectares. 

 

UN ARBRE REMARQUABLE.

Remarquable ! Vous dites remarquable ! Voyons Monsieur !

Notre tilleul, classé arbre remarquable, à lui tout seul est la mémoire vivante patrimoniale de Grandvillars. Son âge, Monsieur, plus de 400 ans : 6,5 mètres de circonférence ses branches couvrent au moins 10 ares , sa cime monte jusqu'à 30 m de hauteur, même la tempête de 1999 ne l'a pas décoiffé. A lui seul, l'été, il se dégage de ses fleurs, des effluves de parfum qui ont nourri des millions d'abeilles. Que de générations a-t-il vu passer. Monsieur ? En plus d'être le gardien de la commune, c'est aussi un arbre nourricier par ses fleurs dont les abeilles font leur miel qui  a souvent fini sur les tartines de notre enfance.

Patrimoine naturel

Le patrimoine naturel de la commune comporte deux zones naturelles d'intérêt écologique faunistique et floristique (ZNIEFF). L'extrémité Est de la commune (lieu- dit « ferme de Chalembert ») est concerné par le périmètre de la ZNIEFF de type II, par la présence  de communautés végétales et d'une flore remarquable. La flore recèle des espèces protégées au niveau national ou régional, tel que des statons à nitelle gracile, à marsilée à quatre feuilles ou litorelle des marais. L'imbrication étroite des milieux aquatiques et forestiers est propice à la présence et reproduction de batraciens tel que la rainette verte, la grenouille des champs, grenouille Rousse.

Enfin, les étangs de cette région sont de bon site de nidification et constituent des lieux d'étapes importants pour de nombreuses espèces d'oiseaux migrateurs les canards et limicoles, pygargue à queue blanche, balbuzard pêcheur, cigogne noire...). C'est également une zone d'accueil pour la Buse variable, le Faucon crécerelle, le milan royal, le buzard Saint Martin et des espèces de passereaux et d'échassiers.    

Nous trouvons une ZNIEFF de type I , l'Allaine entre Joncherey et Grandvillars. A l'extrémité EST de l'Allaine, l'intérêt du site réside dans la présence de deux poissons rares et protégés au niveau européens : le blageon et le toxostome.

Rubriques Connexes